Récupération du péché et de la dépendance – Étape 3 – Dévouement confiance-amour

3. Nous prenons la décision de commencer à faire confiance aux soins d'un Sauveur aimant pour les orientations de notre vie.

Si nous complétions étape 1 (être complètement honnête avec nous-mêmes et avec Dieu au sujet de notre dépendance) alors nous pouvons passer à la deuxième étape : la foi et l'espérance.

Et puis dans le cadre de deuxième étape, nous avons commencé à supprimer les choses qui, nous le savons, entravent notre capacité à avoir foi et espérance en Dieu. Il est essentiel que nous établissions la foi et l'espérance en Dieu, car à la troisième étape, il sera impossible de faire confiance à un Sauveur aimant pour la direction, si nous n'avons pas foi en lui.

En commençant l'étape 3, nous commençons à reconnaître qu'aucun être humain n'a la capacité de « me réparer ». J'ai besoin de ce que seuls l'amour et les soins de Dieu peuvent faire !

Alors pour une direction totalement nouvelle – faisons-nous suffisamment confiance à Dieu pour le laisser nous montrer le chemin ?

Laisser le Seigneur définir la direction de notre vie semble extrême pour la plupart. Pourtant, il est très courant que des choses déraisonnables et extrêmes soient faites par ceux qui s'accrochent à leur propre volonté et dirigent leur propre vie.

Diriger notre propre vie nous met en difficulté

Avant le grand déluge, l'Écriture nous informe de ce à quoi les choix de l'homme l'ont conduit. Le seul désir de l'humanité devenait continuellement le mal. Et leur dépendance au péché était incontrôlable et ne pouvait jamais être satisfaite.

« Et Dieu vit que la méchanceté de l'homme était grande sur la terre, et que chaque imagination des pensées de son cœur n'était que mal continuellement. Et le Seigneur se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et cela l'affligea dans son cœur. ~ Genèse 6:5-6

Vous savez que vous êtes devenu gravement dépendant, lorsque votre seule pensée est de savoir comment obtenir votre prochaine dose de ce à quoi vous êtes accro. Et c'est ce qui est arrivé à l'humanité avant le déluge. Et cela se produit aussi aujourd'hui.

Lorsque les gens ignorent continuellement la direction de Dieu pour leur vie et choisissent leur propre voie pécheresse, alors Dieu leur permet de devenir dépendants de ce même choix pécheur.

« Mais mon peuple n'a pas voulu entendre ma voix ; et Israël ne voulait aucun de moi. Alors je les ai abandonnés à la convoitise de leur cœur, et ils ont marché selon leurs propres conseils. ~ Psaume 81:11-12

Puis, avec leur dépendance pécheresse, viennent des problèmes continuels, au point qu'ils les submergent.

«Mais les méchants sont comme la mer agitée, quand elle ne peut pas se reposer, dont les eaux jettent de la boue et de la saleté. Il n'y a pas de paix, dit mon Dieu, pour les méchants. ~ Esaïe 57:20-21

La leçon que je devrais tirer ici est celle-ci : il n'appartient pas à l'homme de pouvoir bien contrôler sa vie et son destin. Tout le monde a besoin de la direction de Dieu dans sa vie !

« Seigneur, je sais que le chemin de l'homme n'est pas en lui-même : ce n'est pas en l'homme qui marche pour diriger ses pas. » ~ Jérémie 10:23

Laissons maintenant Dieu diriger nos vies

Donc si dans l'étape précédente, nous avons établi suffisamment de foi pour pouvoir faire confiance à Dieu. Alors maintenant, commençons à laisser Dieu nous conduire, selon sa compréhension, et non la nôtre.

« Confie-toi au Seigneur de tout ton cœur ; et ne t'appuie pas sur ta propre intelligence. Reconnais-le dans toutes tes voies, et il dirigera tes sentiers. Ne sois pas sage à tes propres yeux : craignez le Seigneur et éloignez-vous du mal. Ce sera la santé de ton nombril et la moelle de tes os. ~ Proverbes 3:5-8

L'une des premières façons dont nous apprenons à laisser Dieu diriger nos vies est de le laisser nous éloigner du mauvais chemin. Loin des substances addictives. Et loin des choses pécheresses.

Vous rendez-vous compte que le plan de Dieu pour vous a été planifié il y a longtemps ? En fait, il a élaboré un plan pour vous et moi, avant même que le monde ne soit ! Et il vous appelle à ce plan depuis un certain temps maintenant.

« Qui nous a sauvés et nous a appelés d'un saint appel, non selon nos œuvres, mais selon son dessein et sa grâce, qui nous ont été donnés en Jésus-Christ avant que le monde ne commence, Mais est maintenant rendu manifeste par l'apparition de notre Sauveur Jésus-Christ, qui a aboli la mort, et a mis en lumière la vie et l'immortalité par l'Évangile » ~ 2 Timothée 1:9-10

Dieu ne désire que le meilleur pour nous. C'est pourquoi il a fait de son mieux pour vous et moi : Jésus-Christ ! Son Saint-Esprit parle à notre cœur, nous attirant à le chercher de tout notre cœur.

« Car je connais les pensées que je pense envers vous, dit le Seigneur, des pensées de paix, et non de mal, pour vous donner une fin attendue. Alors vous m'invoquerez, et vous irez me prier, et je vous écouterai. Et vous me chercherez et me trouverez, quand vous me chercherez de tout votre cœur. ~ Jérémie 29:11-13

Il tient beaucoup à nous. Mais il ne peut rien faire pour nous, à moins que nous ne soyons disposés à le laisser faire. Il veut que nous dépendions de lui pour nous aider, car il veut se montrer fidèle aux besoins de notre cœur. Le laisserons-nous faire ? Il faut de l'humilité pour lui faire confiance.

« Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu, afin qu'il vous élève en temps voulu. car il prend soin de toi. Soyez sobres, soyez vigilants ; car ton adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera » ~ 1 Pierre 5:6-8

Même si nous avons peut-être déjà rejeté une multitude d'opportunités passées pour que le Seigneur nous aide, il a toujours de l'aide pour nous. Il nous tend encore la main. Mais nous devons le laisser faire.

« Montre-moi tes voies, ô Seigneur ; enseigne-moi tes sentiers. Conduis-moi dans ta vérité et enseigne-moi : car tu es le Dieu de mon salut ; sur toi j'attends toute la journée. Souviens-toi, Seigneur, de tes tendres miséricordes et de ta bonté ; car ils ont toujours été anciens. Ne te souviens pas des péchés de ma jeunesse, ni de mes transgressions : selon ta miséricorde, souviens-toi de moi à cause de ta bonté, ô Seigneur. Le Seigneur est bon et droit : c'est pourquoi il enseignera la voie aux pécheurs. Le doux guidera dans le jugement, et le doux enseignera sa voie. Tous les chemins du Seigneur sont miséricorde et vérité pour ceux qui gardent son alliance et ses témoignages. À cause de ton nom, ô Seigneur, pardonne mon iniquité ; car c'est super. Quel est l'homme qui craint le Seigneur ? il l'enseignera de la manière qu'il choisira. ~ Psaume 25:4-12

Beaucoup d'entre nous ont eu ceux qui voulaient nous juger. Ils nous rabaissaient tellement que parfois nous commencions nous-mêmes à croire ce qu'ils nous disaient. Cela fait sombrer nos cœurs dans le chagrin et le vide.

« Ceux qui sont assis à la porte parlent contre moi ; et j'étais le chant des ivrognes. Mais quant à moi, ma prière est vers toi, ô Seigneur, en un temps acceptable : Dieu, dans la multitude de ta miséricorde, écoute-moi, dans la vérité de ton salut. Délivre-moi de la fange, et ne me laisse pas sombrer : que je sois délivré de ceux qui me haïssent, et des eaux profondes. Que l'inondation ne me déborde pas, que l'abîme ne m'engloutit pas, et que la fosse ne me ferme pas la bouche. Écoute-moi, ô Seigneur ; car ta bonté est bonne : tourne-toi vers moi selon la multitude de tes tendres miséricordes. ~ Psaume 69:12-16

Mais Dieu veut que nous puissions lui faire entièrement confiance. Il veut que nous le connaissions vraiment pour qui il est vraiment. Car si on peut lui faire entièrement confiance, il promet de nous empêcher de rechuter !

«Pour cette cause, je souffre aussi ces choses; néanmoins je n'ai pas honte, car je sais en qui j'ai cru, et je suis persuadé qu'il peut garder ce que je lui ai confié jusqu'à ce jour.» ~ 2 Timothée 1:12

Nous commençons à établir de nouvelles relations avec des personnes de confiance

Jésus savait que beaucoup souffriraient de trahison dans cette vie. C'est pourquoi nous devons nous tourner vers lui et comprendre qu'il veut nous connecter à une vraie famille. Des personnes sur lesquelles vous pouvez compter. Des gens qui sont comme Dieu lui-même. Lorsque nous faisons pleinement confiance à Dieu, nous en apprenons également davantage sur les autres personnes auxquelles nous pouvons faire confiance dans cette vie.

« Et il leur répondit, disant : Qui est ma mère ou mes frères ? Et il regarda autour de lui ceux qui étaient assis autour de lui, et dit : Voici ma mère et mes frères ! Car quiconque fera la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur et ma mère. » ~ Marc 3:33-35

Les relations qui comptent vraiment nécessitent un engagement les uns envers les autres. Et c'est impossible s'il n'y a pas de confiance. La confiance en Dieu est souvent inspirée lorsque nous trouvons des personnes en qui nous sentons que nous pouvons vraiment avoir confiance. Et cette confiance s'installe, car nous sentons que les gens ont un engagement envers nous !

Beaucoup d'entre nous se sont retrouvés dépendants d'une sorte de péché, parce que nous avons été trahis par quelqu'un que nous pensions être attaché à nous. Et si méfiant des relations engagées, nous avons cherché une substance ou une distraction pécheresse pour apaiser cette blessure, parce que nous avons trouvé un vide d'engagement significatif dans notre vie.

Pour que cet engagement soit à nouveau rempli, nous devons souvent trouver quelqu'un dont nous sentons qu'il se soucie de nous, car nous sentons la sincérité de leur engagement personnel envers nous. Un engagement qui n'est pas seulement transitoire. Mais un engagement à vie ! Parce que c'est le type d'engagement que Dieu prend, et donc il s'attend à ce que ses ouvriers de l'évangile soient comme lui dans la façon dont ils s'engagent envers les autres.

Si une personne cherchant de l'aide ne ressent aucun engagement personnel de la part d'un vrai travailleur de l'évangile, alors elle ne surmontera probablement pas la difficulté des étapes restantes pour s'établir dans une nouvelle vie chrétienne. Et ils ne seront certainement pas en mesure de terminer un programme par étapes basé sur le christianisme pour surmonter les dépendances. Parce qu'ils doivent sentir que quelqu'un va être là pour les soutenir à travers cette expérience d'humilité. Et s'ils ne sentent pas cet engagement chez quelqu'un d'autre, il sera plus difficile pour leur foi de s'emparer de l'aide de Dieu et d'établir un engagement de confiance envers Dieu.

Remarque : Chaque mouvement réussi du Saint-Esprit à travers l'histoire a été réalisé par des personnes qui se sont engagées à suivre le Saint-Esprit, et se sont engagées pour la vie envers ceux qu'elles ont été envoyées pour aider.

Jésus a reconnu ce besoin crucial pour les ouvriers de l'Évangile de s'engager auprès de ceux qui recherchent l'aide de Dieu.

« Et Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, et prêchant l'évangile du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple. Mais quand il vit les foules, il fut ému de compassion pour elles, parce qu'elles s'évanouirent, et furent dispersées à l'étranger, comme des brebis sans berger. ~ Matthieu 9:35-36

Jésus assistait régulièrement aux offices religieux de son époque, qui avaient lieu dans la synagogue. Comme nous l'avons couramment aujourd'hui à l'église. Dans les synagogues, ils chantaient, et ils priaient, et ils recevraient des leçons enseignées par des enseignants. Et Jésus lui-même enseignait dans ces lieux. Mais cette écriture ci-dessus nous montre clairement que Jésus savait que ce n'était pas assez. Il y avait le besoin d'une attention individuelle aux gens, semblable à l'attention individuelle qu'un berger accorderait à chaque brebis.

Et donc Jésus avait un fardeau sur son cœur pour lequel il a demandé à ses disciples de prier.

« Alors il dit à ses disciples : La moisson est vraiment abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux ; Priez donc le maître de la moisson, qu'il envoie des ouvriers dans sa moisson. ~ Matthieu 9:37-38

Ensuite, dans Matthieu chapitre 10, Jésus enverrait ses apôtres pour faire ce travail. Il ne les a pas envoyés aux gentils. Il les a spécifiquement envoyés aux brebis perdues de la maison d'Israël. Et donc il les envoyait à un peuple qui avait une synagogue, comme une église, dans presque chaque ville et ville. Mais il ne les a pas spécifiquement envoyés dans les synagogues.

Quand il les a envoyés, il les a spécifiquement envoyés aux gens individuellement, dans leurs maisons. Parce qu'il voulait qu'ils travaillent individuellement avec eux, et non pas comme un groupe de personnes comme une congrégation. Il est essentiel que nous reconnaissions cela comme la réponse à son fardeau et à sa prière !

Si nous voulons que les gens soient capables de prendre les décisions humbles nécessaires pour changer leur vie, leurs habitudes, et avec qui ils fréquentent, etc. Alors nous, en tant qu'ouvriers de l'Évangile, devons être prêts à nous engager envers eux individuellement, pour les aider, pour la vie !

Le vrai christianisme, c'est des engagements à vie. D'abord dans notre engagement envers Dieu Tout-Puissant à lui être fidèle. Et puis dans notre engagement les uns envers les autres, d'être fidèles les uns aux autres. Et si nous voulons gagner une âme à Christ, il va falloir qu'il y ait des gens qui s'engagent envers les individus.

« Le père des orphelins et le juge des veuves, c'est Dieu dans sa sainte demeure. Dieu met les solitaires en familles ; il fait sortir ceux qui sont liés par des chaînes ; mais les rebelles habitent une terre sèche. » ~ Psaume 68 :5-6

Si nous voulons aider les âmes, les limites de notre famille vont devoir s'étendre. Et donc pour ce faire, nous allons devoir avoir des limites de responsabilité fortes. Parce qu'en même temps, nous devons maintenir la sécurité de notre famille.

Une véritable communion est essentielle au succès des individus cherchant à sortir du péché et de toute dépendance. Cela prend des chrétiens mûrs et établis qui comprennent le rôle et la responsabilité d'être le berger d'une autre personne. Nous ne parlons pas seulement d'un pasteur d'une congrégation. Nous parlons d'ouvriers individuels qui savent comment en prendre un nouveau sous leurs soins spirituels. Même s'ils ne sont pas le pasteur d'une congrégation. Parce qu'à mesure qu'une congrégation grandit, il est impossible pour une seule personne de donner tous les soins individuels qui sont nécessaires. Il faut une congrégation de bergers pour permettre l'augmentation des moutons dans le troupeau.

De plus, cette affectation de responsabilité envers les brebis individuelles est l'affectation du Seigneur, et non notre préférence personnelle. Considérez juste un exemple, directement de notre Seigneur, alors qu'il était pendu sur la croix.

« Quand Jésus vit donc sa mère et le disciple qu'il aimait, se tenant près de lui, il dit à sa mère : Femme, voici ton fils ! Alors il dit au disciple : Voici ta mère ! Et à partir de cette heure-là, ce disciple la prit chez lui. ~ Jean 19:26-27

Cette affectation à la croix n'a pas suivi la prescription de la loi de Moïse. De plus, Mary avait d'autres enfants qui auraient pu s'occuper d'elle. Y compris James, qui se révélera plus tard être un très bon chrétien. Au lieu de cela, Jésus a confié la responsabilité d'elle à Jean.

Certes, il est plus naturel que les familles naturelles prennent soin des leurs. Mais veillons à ne pas utiliser cela comme excuse pour éviter une mission du Seigneur. Parce que le Seigneur sait ce qui est le mieux. Et bien sûr, cette affectation à plusieurs reprises ne signifie pas nécessairement que quelqu'un habite chez nous. Mais ce que cela signifie, c'est que nous les aimons et prenons soin d'eux, comme s'ils faisaient partie de notre famille.

Avec de l'aide, sommes-nous prêts à faire confiance à Dieu ?

Alors maintenant, vous (celui qui cherche de l'aide) pouvez vous sentir « pas d'amour connecté » à Dieu. C'est la raison de ce programme en 12 étapes. Pour vous aider à avoir la foi que Jésus-Christ peut établir ce lien pour vous. Parce que sans l'amour-sacrifice de Christ pour nous, nous ne serions jamais capables de vraiment nous connecter avec Dieu. L'amour sacrificiel est le « pouvoir » qui nous relie !

« Mais à tous ceux qui l'ont reçu, il leur a donné le pouvoir de devenir fils de Dieu, même à ceux qui croient en son nom : qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de homme, mais de Dieu. ~ Jean 1:12-13

Une nouvelle relation avec quelqu'un exige que nous devions modifier une partie de notre façon de penser. Cela est particulièrement vrai si nous allons commencer cette relation étroite avec Dieu. Nous devons faire des choix pour changer notre façon de penser afin que nous puissions prêter attention à sa pensée et à sa volonté pour nous.

« Et ne vous conformez pas à ce monde ; mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, afin de prouver quelle est cette volonté bonne, agréable et parfaite de Dieu. » ~ Romains 12:2

Et parfois nous ne saurons pas comment penser, ni même comment demander de l'aide. Mais parce que Dieu est Dieu, lorsque nous nous sentons dépassés, nous pouvons simplement crier pour que sa volonté soit faite : parce que nous savons qu'il nous aime, et sait ce qui est le mieux pour nous !

« De même, l'Esprit vient en aide à nos infirmités, car nous ne savons pas pourquoi prier comme nous le devons, mais l'Esprit lui-même intercède pour nous avec des gémissements qui ne peuvent être prononcés. Et celui qui sonde les cœurs sait quelle est la pensée de l'Esprit, parce qu'il intercède pour les saints selon la volonté de Dieu. Et nous savons que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » ~ Romains 8:26-28

Ce « lâcher prise » à sa volonté et à sa pensée, a un puissant moyen d'apporter la paix et la grâce dans nos vies.

« A vous grâce et paix de la part de Dieu le Père et de notre Seigneur Jésus-Christ, qui s'est livré pour nos péchés, afin de nous délivrer de ce monde mauvais présent, selon la volonté de Dieu et de notre Père : à qui gloire à jamais. Amen." ~ Galates 1:3-5

Nous serons tentés d'y retourner

Mais il y aura des épreuves de patience, où il faudra juste attendre une réponse de sa part, pour nous aider. Et c'est surtout en ces temps qu'il faut ne pas baisser les bras, et faire tout ce que l'on sait pour rester sobre et fidèle à sa volonté.

« Ne rejetez donc pas votre confiance, qui a une grande récompense en récompense. Car vous avez besoin de patience, afin qu'après avoir fait la volonté de Dieu, vous puissiez recevoir la promesse. Encore un peu de temps, et celui qui viendra viendra et ne tardera pas. Maintenant, le juste vivra par la foi ; mais si quelqu'un recule, mon âme n'aura aucun plaisir en lui. Mais nous ne sommes pas de ceux qui reculent vers la perdition ; mais de ceux qui croient au salut de l'âme. ~ Hébreux 10:35-39

Dans le passé, nous avons entraîné notre esprit à ne pas souffrir. Mais maintenant selon sa volonté et par sa grâce, la souffrance peut être quelque chose de positif pour nous, plutôt que de négatif.

« De même que Christ a souffert pour nous dans la chair, armez-vous également du même esprit : car celui qui a souffert dans la chair a cessé de pécher ; Qu'il ne devrait plus vivre le reste de son temps dans la chair aux convoitises des hommes, mais à la volonté de Dieu. Car le temps passé de notre vie peut nous suffire pour avoir forgé la volonté des Gentils, quand nous marchions dans la lascivité, les convoitises, l'excès de vin, les réjouissances, les banquets et les idolâtries abominables : où ils trouvent étrange que vous ne couriez pas avec eux au même excès d'émeute, disant du mal de vous » ~ 1 Pierre 4:1-4

Chaque fois que nous souffrons et que nous sommes tentés de revenir en arrière et de rechuter, nous nous souvenons que notre difficulté actuelle est temporaire, mais que la volonté de Dieu durera pour toujours.

« Car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, et la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, n'est pas du Père, mais du monde. Et le monde passe, et sa convoitise, mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. » ~ 1 Jean 2:16-17

Au milieu de la souffrance, Satan va surtout nous tenter de revenir à notre péché. Retour à un soulagement temporaire, suivi d'une dépendance encore plus forte. Il doit donc y avoir un choix que nous faisons, où notre relation avec Dieu est plus importante. Et nous continuons à éviter le péché, à nous identifier à Dieu et à son peuple fidèle.

"Choisissant plutôt de souffrir l'affliction avec le peuple de Dieu, que de profiter des plaisirs du péché pour un temps" ~ Hébreux 11:25

Faire confiance à Dieu pour nous diriger

Cet amour-dévouement n'est possible que si nous pouvons faire confiance à l'intégrité de Dieu pour tenir sa promesse d'amour. Nous avons confiance et nous nous engageons à sa volonté à cause de qui il est et de son intégrité, pas à cause de qui nous sommes, ni de ce que nous avons fait.

« Ayez confiance en l'Éternel et faites le bien ; ainsi tu habiteras dans le pays, et en vérité tu seras nourri. Prends plaisir aussi dans le Seigneur ; et il te donnera les désirs de ton coeur. Confie ton chemin au Seigneur; ayez aussi confiance en lui; et il l'accomplira. Et il produira ta justice comme la lumière, et ton jugement comme le midi. Repose dans le Seigneur, et attends-le patiemment : ne t'inquiète pas à cause de celui qui prospère dans sa voie, à cause de l'homme qui accomplit de mauvaises desseins. » ~ Psaume 37:3-7

Si nous voulons être pleinement délivrés de toute dépendance, nous aurons besoin d'une sagesse supérieure à la nôtre. Et la seule sagesse sur laquelle nous pouvons vraiment compter, est celle qui vient de laisser Dieu diriger nos vies.

« Celui qui se confie en son cœur est un insensé ; mais celui qui marche avec sagesse, il sera délivré. » ~ Proverbes 28:26

Laisser un commentaire

fr_FRFrançais