Reconnaissance

"Être reconnaissant transforme ce que nous avons en assez."

Nous servons un Dieu puissant ; Il nous garde sauvés et nous lui en sommes reconnaissants. Aujourd'hui, nous examinerons ce que la Bible dit sur le fait d'être reconnaissant et à quel point c'est important pour nous en tant qu'enfants de Dieu. Saviez-vous que Dieu veut que nous soyons reconnaissants en tout ? Dieu nous a appelés, en tant que Son peuple, à toujours être reconnaissants. Ici en Amérique, en 1863, nous avons eu un président qui a adopté un jour pour rendre grâce. Pouvez-vous imaginer que les membres du gouvernement américain ont estimé qu'il était important de désigner un jour appelé Thanksgiving ? Mais célébrer la pratique de remercier une fois par an ne suffit pas.

Dieu veut que nous soyons reconnaissants tout le temps.

Colossiens 3:17

« Et quoi que vous fassiez en paroles ou en actes, faire tout au nom du Seigneur Jésus, rendant grâces à Dieu et au Père par lui.

Cette écriture nous informe que quoi que nous fassions, nous devons rendre grâce à Dieu et le faire au nom du Seigneur. La Bible est pleine d'écritures qui nous interpellent et nous encouragent à être un peuple reconnaissant. Les Psaumes nous enseignent à venir devant sa présence avec action de grâce.

Psaumes 100 : 4

« Entrez dans ses portes avec des actions de grâces, et dans ses parvis avec des louanges : sois reconnaissant envers lui, et bénir son nom.

Il y a de nombreuses écritures dans la Bible qui nous demandent d'être reconnaissants.

Colossiens 3:15

« Et que la paix de Dieu règne dans vos cœurs, à laquelle aussi vous êtes appelés en un seul corps ; et soyez reconnaissants.

Je veux! Je veux! Je veux! Être reconnaissant pour ce que vous avez

Dieu appelle tout son peuple à être reconnaissant et il veut que nous soyons reconnaissants pour ce que nous avons déjà. Dieu ne dit pas être reconnaissant seulement si ou quand nous vivons dans une grande maison. En fait, on ne peut trouver aucun endroit dans la Bible qui dit, soyez reconnaissant seulement si ou quand vous avez un million de dollars en banque. Dieu ne dit pas non plus d'être reconnaissant seulement si ou quand vous avez deux voitures. Dieu nous appelle à être reconnaissants pour les choses qu'il nous a déjà fournies. Et si Dieu ne pouvait pas prendre le temps de nous bénir aujourd'hui parce que nous ne pouvions pas prendre le temps de Le remercier hier ? Ici en Amérique et peut-être dans de nombreux endroits du monde, nous vivons dans des sociétés où les gens disent continuellement que je veux, je veux, je veux. Il semble que les gens veulent toujours quelque chose de plus mais sont rarement reconnaissants pour les choses qu'ils ont déjà. Dieu nous met au défi d'être reconnaissants pour ce que nous avons déjà.

1 Timothée 6 :6-10

« 6 Mais la piété avec le contentement est un grand gain.

7 Car nous n'avons rien apporté dans ce monde, et il est certain que nous ne pouvons rien emporter.

8 Et ayant de la nourriture et des vêtements, soyons satisfaits.

9 Mais ceux qui seront riches tombent dans la tentation et dans un piège, et dans de nombreuses convoitises folles et nuisibles, qui noient les hommes dans la destruction et la perdition.

10 Car l'amour de l'argent est la racine de tous les maux : que certains convoitaient, ils se sont égarés de la foi et se sont percés de beaucoup de douleurs.

Paul a fait savoir à Timothée que la piété avec le contentement est un grand gain. Saviez-vous qu'il est impossible d'être ingrat si vous vous contentez des choses que vous avez déjà ? En revanche, si vous êtes ingrat, il est impossible d'être content. Le mécontentement vient quand nous entendons le murmure subtil de plus. Le murmure de Je veux, je veux, je veux, devient de plus en plus fort et de plus en plus fort jusqu'à ce qu'il envahisse nos vies. C'est pourquoi la Bible nous enseigne d'avoir de la nourriture et des vêtements ou des vêtements avec cela contentez-vous. Dieu veut que nous soyons reconnaissants pour ce qu'il a déjà fourni.

Je vais partager avec vous une histoire sur les Israélites, qui nous montre à quel point il est important d'être reconnaissant tout le temps. La Bible nous enseigne que les Égyptiens ont tenu les Israélites comme esclaves pendant de nombreuses années, soumettant le peuple de Dieu à une vie brutale de travaux forcés. Les Égyptiens n'étaient pas toujours injustes dans leur traitement des Israélites, mais au fur et à mesure que le temps passait et que Dieu les faisait prospérer, les Égyptiens ont commencé à se sentir menacés et ont pris leur liberté. Cela a naturellement amené les Israélites à prier Dieu pour les sauver de l'esclavage des Égyptiens. Dieu a entendu leur prière et a envoyé Moïse, qui deviendrait le sauveur pour conduire les Israélites hors d'Égypte. Après que Dieu ait conduit Moïse et les Israélites hors d'Égypte, Dieu a miraculeusement fourni tout ce dont ils avaient besoin pour survivre au voyage vers un endroit très spécial que Dieu leur avait promis. Dieu a fait des miracles et leur a donné de la nourriture du ciel. Dieu leur a donné de l'eau là où il n'y en avait pas. Il n'y avait rien dont ils avaient besoin que Dieu ne leur fournisse, mais les Israélites n'étaient pas satisfaits des choses que Dieu leur avait fournies. Ils ont écouté le murmure de plus et se sont plaints ouvertement et sans honte à Moïse et à Dieu en disant, nous voulons, nous voulons, nous voulons. Les Israélites ont dit à Dieu que la nourriture qu'il leur avait donnée n'était pas assez bonne. Alors les Israélites se sont plaints de l'eau et ont dit qu'elle n'était pas assez bonne. Il semblait à maintes reprises et miracle après miracle que les Israélites étaient vraiment doués pour se plaindre. Malgré leurs plaintes, Dieu a conduit les Israélites jusqu'au don très spécial qu'Il les attendait. Enfin, leur propre terre pour y vivre ! On pourrait penser que les Israélites seraient si reconnaissants ! Mais lorsque les Israélites envoyèrent un groupe d'hommes pour contempler le pays qui leur appartiendrait, seuls deux revinrent avec un bon rapport. Les autres hommes ne voyaient que ce qui était impossible ou mauvais à leurs yeux. Les Israélites se sont plaints ouvertement et sans honte de leur don très spécial de Dieu. Ils se plaignirent du pays que Dieu avait promis. Dieu a pris soin des Israélites tout au long de leur voyage, leur donnant tout ce dont ils avaient besoin, mais à cause de leur mécontentement, Dieu a interdit aux Israélites d'aller dans la terre promise. Les Israélites ont erré dans le désert pendant 40 ans et ceux qui se plaignaient n'éprouveraient jamais la joie de vivre dans la terre promise.

Soyez reconnaissant pour ce qui vous est donné !

Dieu veut que nous soyons reconnaissants pour ce qui nous est donné. À quand remonte la dernière fois que quelqu'un a fait quelque chose pour vous ou vous a donné quelque chose ? Avez-vous dit « merci » à cette personne ? C'est peut-être ta mère qui a cuisiné pour toi, tu as dit merci ? Vous êtes-vous plaint et avez-vous dit : « Maman, devons-nous encore manger ça ? » Dieu veut que nous soyons reconnaissants pour ce qui nous est donné.

Luc 17 : 11

« 11 Et il arriva, comme il se rendait à Jérusalem, qu'il passa au milieu de la Samarie et de la Galilée.

12 Et comme il entrait dans un certain village, il y rencontra dix lépreux, qui se tenaient au loin :

13 Et ils élevèrent la voix, et dirent : Jésus, Maître, aie pitié de nous.

14 Et les voyant, il leur dit : Allez, montrez-vous aux sacrificateurs. Et il arriva qu'au fur et à mesure qu'ils allaient, ils furent purifiés.

15 Et l'un d'eux, voyant qu'il était guéri, se retourna, et d'une voix forte glorifiait Dieu,

16 Et il se jeta la face contre terre à ses pieds, en le remerciant, et c'était un Samaritain.

17 Et Jésus, répondant, dit : N'y en avait-il pas dix purifiés ? mais où sont les neuf ?

18 Il n'en est pas trouvé qui soit revenu pour rendre gloire à Dieu, sauf cet étranger.

À l'époque de la Bible, les lépreux n'étaient pas autorisés à entrer dans la ville et n'étaient pas autorisés à entrer en contact avec qui que ce soit. Les 10 lépreux ont entendu que Jésus avait le pouvoir de guérir et lui ont demandé miséricorde pour leur état. Jésus leur a donné des instructions précises pour aller se montrer au prêtre. Les sauteurs ont agi par la foi en faisant exactement ce que Jésus leur a dit et ont été miraculeusement guéris. Jésus a fait la guérison comme il l'avait dit, mais un seul des 10 lépreux est revenu pour dire merci. Jésus était conscient de l'absence des neuf autres hommes. Il était content que l'un d'eux soit revenu, mais il a également remarqué que les neuf autres avaient négligé de dire merci. Tout comme les 10 lépreux, nous sommes souvent les récipiendaires des bons dons de Dieu. Peut-être que Dieu répond à nos prières, peut-être qu'il nous guérit, peut-être qu'il nous fournit de la nourriture, peut-être qu'il assure le transport, mais j'ai peur que trop souvent nous soyons comme les neuf lépreux. Nous prenons nos cadeaux de Jésus pour acquis et nous nous enfuyons sans penser à dire merci. Nous pouvons faire tout ce que Dieu veut que nous fassions et suivre les instructions de Jésus comme il nous le montre, mais si nous ne sommes pas reconnaissants, nous devenons comme les neuf lépreux qui n'ont pas pris le temps de montrer leur appréciation pour ce que Dieu a fait. N'oubliez pas d'être reconnaissant pour ce qui vous est donné. Dieu veut que ses jeunes soient reconnaissants pour ce que les autres font pour nous. Cela signifie être reconnaissant envers votre mère et votre père et ce qu'ils font. Aussi, soyez reconnaissant envers les autres et ce qu'ils font pour vous aussi, peut-être que quelqu'un est capable de vous conduire à un endroit où vous devez aller, assurez-vous de leur dire merci.

Soyez reconnaissant pour où vous en êtes dans la vie !

Dieu veut que nous soyons reconnaissants pour ce que nous avons déjà. Il veut que nous soyons reconnaissants pour ce qui nous est donné et Dieu veut que nous soyons reconnaissants pour où nous en sommes dans la vie. Maintenant, je voudrais partager avec vous le récit de Paul et Silas.

Actes 16 : 19-26

« 19 Et quand ses maîtres virent que l'espoir de leurs gains était perdu, ils prirent Paul et Silas, et les entraînèrent sur la place publique vers les chefs,

20 Et les amenèrent aux magistrats, en disant : Ces hommes, étant Juifs, troublent excessivement notre ville,

21 Et enseignez des coutumes qu'il ne nous est pas permis de recevoir ni d'observer, étant Romains.

22 Et la multitude se leva ensemble contre eux; et les magistrats déchirent leurs vêtements, et ordonnèrent de les battre.

23 Et quand ils leur eurent étendu de nombreux coups, ils les jetèrent en prison, en chargeant le geôlier de les garder en sécurité.

24 Qui, ayant reçu une telle charge, les a jetés dans la prison intérieure, et a fait leurs pieds solidement dans les ceps.

25 Et à minuit, Paul et Silas prièrent et chantèrent des louanges à Dieu, et les prisonniers les entendirent.

26 Et soudain il y eut un grand tremblement de terre, de sorte que les fondations de la prison furent ébranlées ; et aussitôt toutes les portes s'ouvrirent, et les liens de chacun se détachèrent.

Paul et Silas ont été jetés en prison pour avoir enseigné la parole de Dieu. Les deux ont été battus par les magistrats, puis leurs chevilles ont été liées par des crosses de bois. Paul et Silas étaient dans une situation difficile et très probablement aussi dans beaucoup de douleur. Assez intéressant, à minuit, Paul et Silas ont commencé à prier et à chanter des louanges à Dieu. Peu leur importait qu'ils soient en prison. Paul et Silas allaient louer Dieu. Alors Dieu a envoyé un tremblement de terre et Paul, et Silas ont été libérés de prison. Êtes-vous connu comme celui qui est reconnaissant quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez ou êtes-vous connu comme le grincheux ? Êtes-vous celui qui se plaint toujours que personne ne peut rien faire de bien pour vous ? Je vais vous confier un secret, si vous êtes le râleur et le grincheux, personne ne veut probablement être autour de vous. Les gens aiment être avec des gens reconnaissants.

Le diable veut entrer dans nos vies et nous donner la maladie « si seulement ». Si seulement je pouvais avoir de meilleures notes. Si seulement mes parents étaient riches. Si seulement je n'avais pas à partager avec mon frère. Si seulement nous avions une plus belle maison. Si seulement j'avais une autre famille. La liste peut s'allonger et devenir interminable. Le diable veut que nous regardions la vie à travers le prisme du "si seulement" j'avais plus, et je veux, je veux, je veux. La solution à la maladie « Si seulement » est d'être reconnaissant pour les choses que vous avez déjà. Dieu veut que nous soyons reconnaissants. C'est le défi que Dieu nous lance. Saviez-vous que la gratitude a rarement quelque chose à voir avec la situation financière d'une personne ? Avoir beaucoup d'argent et posséder beaucoup de choses ne rend pas les gens reconnaissants. Je connais beaucoup de gens avec peu d'argent, mais ce sont des gens très reconnaissants, et je connais des gens avec beaucoup d'argent qui sont très ingrats. Je suis convaincu que si vous devenez reconnaissant pour ce que Dieu vous a déjà donné, tout semblera soudain mieux et vous serez étonnamment plus heureux.

L'auteur de la chanson « It is Well With My Soul » Horatio Spafford, vivait aux États-Unis, dans la ville de Chicago, avec sa femme et ses cinq enfants. Malheureusement, leur fils est mort d'une pneumonie. La même année où leur fils est décédé, M. Spafford a également perdu son entreprise prospère. Quelques années plus tard, sa femme et ses filles étaient sur un bateau pour l'Europe. Le navire est malheureusement entré en collision avec un autre navire et ses filles sont mortes dans l'accident. Lorsque M. Spafford a appris la nouvelle dévastatrice, il a pris un bateau pour rencontrer sa femme et pleurer le décès de ses filles. C'est alors qu'il écrit les célèbres paroles de l'hymne « It is Well With My Soul ».

(Chanson)

Quand la paix comme une rivière suit mon chemin
Quand les chagrins comme les vagues de la mer roulent
Quel que soit mon sort, tu m'as appris à dire
C'est bien, c'est bien avec mon âme

(Refrain)

C'est bien (c'est bien)
Avec mon âme (avec mon âme)
C'est bien, c'est bien avec mon âme

Bien que Satan devrait secouer, bien que les épreuves devraient venir
Laisse cette assurance bénie contrôler
Que le Christ (oui, il l'a fait) a considéré mon domaine sans défense
Et a versé son propre sang pour mon âme

(Refrain)

C'est bien (c'est bien)
Avec mon âme (avec mon âme)
C'est bien, c'est bien avec mon âme

Mon péché, oh le bonheur de cette glorieuse pensée (une pensée)
Mon péché, pas en partie, mais le tout (tout, tout, tout)
Est cloué à la croix, et je ne le supporte plus (oui !)
Louez le Seigneur, louez le Seigneur, ô mon âme !

(Refrain)

C'est bien (c'est bien)
Avec mon âme (avec mon âme)
C'est bien, c'est bien avec mon âme

Et Seigneur, hâte le jour où ma foi sera vue
Les nuages sont roulés en arrière comme un parchemin
La trompette résonnera et le Seigneur descendra
Même ainsi, il est bien avec mon âme!

(Refrain)

C'est bien (c'est bien)
Avec mon âme (avec mon âme)
C'est bien, c'est bien avec mon âme

Dieu veut que nous soyons reconnaissants. Je vais vous laisser avec une écriture pour terminer :

Colossiens 3:17

« Et quoi que vous fassiez en paroles ou en actes, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en remerciant Dieu et le Père par lui. »

Mon défi à chacun d'entre vous est d'être reconnaissant pour ce que vous avez. Dieu appelle son peuple à être un peuple reconnaissant.

 

 

Laisser un commentaire

fr_FRFrançais